Le magasin est actuellement fermé.

Préservons la biodiversité

Depuis des décennies, l’agriculture intensive a simplifié l’environnement agricole en s’appuyant sur des produits chimiques de synthèse. Chez Biocoop, nous agissons en proposant des produits issus de cultures auxiliaires, en luttant contre l’appauvrissement des semences en France, ou encore en accompagnant de nouvelles techniques de culture comme l’agroforesterie. Mais la protection de la biodiversité passe aussi par la diversification de notre alimentation ! On vous dit tout !

LA BIODIVERSITÉ, DU CHAMP À L’ASSIETTE

Depuis plusieurs décennies, nous assistons à une véritable ­érosion de la biodiversité qui conduit les scientifiques à parler d’une 6e extinction massive des espèces. Cependant, cela ne doit pas être une fatalité et nous avons les moyens d’agir ! 

Chez Biocoop, nous agissons déjà en proposant des produits issus de cultures auxiliaires (sarrasin, chanvre…), en luttant contre l’appauvrissement des semences en France, en accompagnant de nouvelles techniques de culture comme l’agro­foresterie… Et bien plus encore dans les mois et années à venir. 

La protection de la biodiversité passe aussi par la diversification de notre alimentation. Consommer différemment en faisant la part belle à de nouvelles farines, huiles et autres légumineuses contribue à préserver la biodiversité tant végétale qu’animale.

POURQUOI VARIER SON ALIMENTATION CONTRIBUE À PRÉSERVER LA BIODIVERSITÉ ?

Pour protéger la biodiversité, chaque geste compte ! En diversifiant son alimentation, on agit jusqu’au plus petit maillon de la biodiversité.

Illustration - Numéro 1Je diversifie mon assiette en y intégrant des produits à base de sarrasin, d’avoine d’épeautre… Illustration - Numéro 2J’encourage les agriculteurs à diversifier leurs productions en y intégrant des cultures dites mineures ou auxiliaires comme
le lin. 
Illustration - Numéro 3Je contribue à la rotation des cultures qui permet aux sols de se régénérer tout en préservant un écosystème adapté tant au végétal qu’à l’animal et en permettant des rendements optimums.


Revenir à la liste des articles